À propos de

Abdelkrim Belamine est née le 23 Octobre 1964 à Casablanca. Après un 1er prix Au concourt de peinture en 1986 et un autre 1er prix au concourt de paysage aquarelle organisée par L’École des Beaux Arts de Tétouan. Il obtient son diplôme en 1990 en suivant des études académiques des Arts graphiques et décoration à L’École nationale des Beaux Arts de Tétouan. Belamine voit dans l’acte de création,la volonté de communiquer l’immanence Et la transcendance de la réalité marocaine. Novateur émérite, au plan du style Figuratif, il nous livre les secrets de la connaissance artistique diffusée par la sensibilités de la beauté naturelle et architecturale. Il utilise des couleur vives et des touche vigoureuses qui montrent l’émerveillement d’un peintre vivant et redécouvrant les scènes typiquement marocaines.

Abdelkrim BELAMINE

LE FIGURATIF DANS TOUTE SA SPLENDEUR

Abdelkrim Belamine ne fait plus partie des jeunes artistes plasticiens comme on pourrait avoir tendance à le croire. Ni son expérience, longue aujourd’hui de presque une vingtaine d’années, ni sa maturité personnelle et artistique ne plaident en effet, pour un tel qualificatif.

Au contraire, on pourrait dire que Abdelkrim Belamine est né grand, artistiquement s’entend, pour faire partie des lauréats les plus en vue de l’école de Tétouan, ceux-là mêmes qui continuent à dominer de belle manière la scène plastique en raison de la formation de qualité qu’ils ont suivie. Mais suffit-il d’être bien formé pour réaliser le succès ? Aucunement.

Abdelkrim Belamine est né artiste parce qu’il fait partie d’une famille d’artistes. La formation pour lui devait avoir pour seul rôle de l’initier, l’orienter, l’aiguiller et l’encadrer de façon pédagogique. Le reste, il pouvait lui donner forme tout seul, guidé par son sens très aigu de la perception des choses. C’est d’ailleurs ce qui fait de lui aujourd’hui l’un des artistes figuratifs les plus consistants tant il est vrai qu’il continue de faire de cette forme d’expression plastique le centre de ses investigations et ses recherches. De cette manière, il se démarque nettement d’autres artistes, jeunes et moins jeunes qui, à peine avoir effleuré le figuratif qu’ils croient, à tort, être une expression simpliste, ils vont se réfugier derrière l’expressionnisme ou encore l’impressionnisme en intégrant parfois des éléments nouveaux pas toujours adaptés.

D’ailleurs, croire que l’apparence de la difficulté attire les observateurs, est une erreur qui pourrait être fatale pour certains. Abdelkrim Belamine lui, est convaincu de son style qu’il ne cesse de développer depuis ses premières sorties. Et aujourd’hui, il parvient à apposer une signature personnelle et à donner à son œuvre un cachet particulier, c’est-à-dire une empreinte propre à lui, à telle enseigne que les connaisseurs relèvent cette empreinte aussitôt le regard posé sur l’une de ses toiles.

Aussi, ses thèmes préférés sont toujours et encore, puisés dans le Maroc profond, dans la culture et dans l’authenticité marocaine avec, toutefois, une approche qui tend à s’éloigner du sujet pour pouvoir lui donner toute sa signification et sa grandeur, intégrant dans un même contexte le temps, l’espace, la nature, l’homme, l’environnement etc. De cette manière, il cadre parfaitement son thème, le domine et, enfin, le dompte plastiquement en lui conférant des couleurs et des formes. Une fois le tout agencé, puis mis en place, il donne libre cours à son talent qui reprend le tout selon une vision purement personnelle, une vision qui permet l’intrusion du subjectifs pour déboucher, enfin, sur un travail complet à tous les niveaux.